Avionsdumonde

Les voitures d’autrefois : motorisation à la vapeur, zéro pollution

Avant la découverte des moteurs thermiques, c’est-à-dire des moteurs à allumage par compression ou à allumage commandé, le système de motorisation à la vapeur a été utilisée dans les années 1700 à 1900. Notamment pour propulser bateaux, locomotives et voitures.

Pour cela, ces dernières étaient pourvues de chaudière et de condenseur, destinés à provoquer une combustion interne à partir de la source d’énergie telle que le charbon. Cette source d’énergie est transformée en vapeur d’eau qui alimente le mécanisme, provoquant alors la propulsion du véhicule.

Les principales pièces intervenant dans le mécanisme, outre la chaudière et le condenseur sont entre autres le cylindre, le piston, et la bielle. La voiture à vapeur s’équipait également d’un tiroir d’admission et d’échappement.

Plus tard, vers les années 1900, les voitures à moteur thermique ont vu le jour. Leur motorisation fait appel à l’essence ou au gazole couplé avec un certain volume d’air afin de provoquer de la combustion. Ce sont les voitures les plus répandues au cours du XXème siècle, et ce, encore jusqu’à nos jours.

D’autres véhicules dits voitures vertes ont fait leur apparition il y a quelques années : ce sont celles qui fonctionnent aussi bien à l’électricité qu’à l’essence ou au gasoil. On les appelle les voitures hybrides.

Aujourd’hui, les voitures zéro pollution fabriquées par les constructeurs sont les voitures 100% électriques. Elles fonctionnent entièrement avec une ou deux batteries lithium. Celles-ci sont rechargeables à des bornes spéciales, leur permettant une autonomie moyenne sur un trajet de 200 à 400 kilomètres. L’autonomie dépend du style de conduite ainsi que des équipements utilisés à bord (climatiseur, siège chauffant, etc.).

Il existe également de nombreux modèles de véhicules peu polluants à la motorisation thermique. C’est-à-dire les voitures classiques qui roulent encore en grande majorité sur nos routes. Ce sont les voitures éligibles au bonus écologique, dans la mesure où leur émission en CO2 est inférieure à un certain volume. Cette émission est évaluée en grammes par kilomètre.

Tout découvrir sur le site du spécialiste de l’automobile : glinche-automobiles.com.

Un désir de discussion, réagissez